Comment investir en loi Malraux ?

investir en loi MalrauxChaque année, beaucoup cherchent à réduire au maximum leurs impôts. Plusieurs dispositifs sont à leurs dispositions ainsi en est-il de la défiscalisation immobilière locative et parmi eux est l’investissement en loi Malraux. Comment alors investir dans ce dispositif afin d’économiser plus d’argent ?

La défiscalisation en loi Malraux c’est quoi ?

La loi Malraux date de 1962. C’est un dispositif de défiscalisation immobilière qui vise à inciter l’investissement locatif dans l’ancien. La loi est accessible à tous contribuables Français.

Les conditions de mise en œuvre du dispositif

Les zones éligibles

Pour pouvoir investir avec la loi Malraux, il faut que l’immeuble soit situé dans un secteur sauvegardé, dans une zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager (ZPAUP) ou dans une aire de mise en valeur de l’architecture et du patrimoine (AVAP).

Les critères d’éligibilité

Pour être éligible à ce produit de défiscalisation, il est impératif d’investir dans un bien destiné à la location. La durée d’engagement est de 9 ans et le bien doit être destiné à l’habitation. Pour être effective, le bien doit trouver un locataire dans les douze mois qui suivent l’achèvement des travaux. Avec le dispositif Malraux, la mise en location non meublée est à privilégier. Enfin, les travaux de réhabilitation doivent obtenir un permis de construire par les autorités et être suivi par les Architectes des Bâtiments de France.

Les réductions d’impôts avec la défiscalisation

réductions d’impôt avec la défiscalisation

Avec le dispositif Malraux, l’investisseur peut bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu équivalant à 22 % dans les ZPAUP et dans les AVAP et de 30 % dans les secteurs sauvegardés. Pour que l’économie d’impôt soit applicable, le montant de l’investissement ne doit pas dépasser 400 000 € sur quatre ans, soit une réduction d’impôt maximale de 120 000 € pendant toute la durée de l’investissement. L’investissement en loi Malraux n’est pas soumis au plafonnement des niches fiscales. La réduction d’impôt est calculée sur le montant des travaux engagés.

Les précautions à prendre pour réussir son investissement en Malraux

Tenir compte de l’emplacement

Comme tout produit de défiscalisation dans l’immobilier, l’emplacement reste le critère essentiel pour réussir l’investissement. Le choix de l’emplacement est en effet la base pour trouver un bon locataire et arriver à anticiper les rendements locatifs espérés. Toutefois, l’emplacement n’est pas suffisant. Il faut également prendre en considération le type de bien. Selon vos objectifs de chaque investisseur, il est toujours conseillé de visiter plusieurs biens avant de conclure un contrat d’investissement en Malraux.

Être conscient

Avant d’investir avec le dispositif de la loi Malraux, il faut savoir que c’est un investissement à long terme. La plupart du temps, les biens éligibles à ce dispositif se trouvent dans les grandes villes ou en centre-ville. En ce sens, le prix d’achat de ces biens est alors plus élevé que les autres logements. En sus du prix d’achat, la rénovation du bien fait également partie de l’investissement. Pour ce dispositif, il faut dès lors avoir de moyen. Pour un rendement locatif positif, il est conseillé de bien aménager l’emplacement du bien, son prix d’achat, les frais annexes et le loyer obtenu.

Se faire conseiller

En cas de doute dans l’investissement, demander l’intervention d’un professionnel est toujours à prendre en considération. Ces derniers auront la capacité de répondre à toutes vos questions, d’analyser votre situation et de proposer l’investissement qui vous convient. Ils mettront également à votre disposition leurs années d’expérience pour vous accompagner dans votre projet d’investissement en loi Malraux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *