Comment devenir LMNP ?

Comment devenir LMNP ?

La Location en Meublé Non Professionnel ou LMNP est un concept des plus avantageux, notamment en matière fiscale. Cependant afin d’en obtenir le statut, il est important de répondre à différents critères.

Qu’est-ce qu’un LMNP ?

La location est dite meublée lorsque le bien à louer est fourni avec des mobiliers et des équipements ménagers adaptés à la vie quotidienne. Il est à noter que c’est au propriétaire de pourvoir ces différents équipements d’ameublement et ménagers pour que le locataire n’emmène que ses affaires personnelles. Selon le cas, on relève deux statuts de loueur en meublé :

  • LMP ou loueur en meublé professionnel : le loueur doit être enregistré au Registre du Commerce et des Sociétés au titre de LMP; les revenus annuels du loueur en meublé doivent s’élever à plus de 23 000€ et doivent représenter au moins 50% des recettes du foyer fiscal.
  • LMNP ou loueur en meublé non professionnel : lorsque le loueur ne rempli pas l’une des conditions régissant le statut LMP.

Le second statut constitue cependant une option intéressante du fait de ses avantages considérables, notamment en termes de réduction d’impôts. Aussi, le statut de LMNP est accessible à tous. Il permet de récupérer la TVA. En outre, le loueur bénéficie des plus-values de particuliers en cas de vente.

Comment devenir LMNP ?

Pour devenir LMNP, voici les démarches à entreprendre :

  • Achetez un bien meublé ou non, et meublez-le (s’il ne l’est pas encore),
  • Déclarez votre statut de LMNP au centre des impôts. Deux régimes d’imposition vous seront alors proposés : régime au forfait ou au réel. Le régime au forfait permet au propriétaire de profiter un rabais de 50% sur les loyers que votre locataire vous verse. Le régime au réel par ailleurs, est une formule simplifiée vous permettant de déduire toutes les dépenses liées au bien, notamment le frais d’achat, les intérêts du prêt, les taxes foncières, les charges de copropriétés etc.

Profitez de la défiscalisation LMNP Bouvard : le statut LMNP permet au propriétaire de logements locatifs de bénéficier une réduction d’impôt. Il permet de réaliser des économies sur la TVA à l’achat et de percevoir des recettes d’impôts supplémentaires nettes. Pour ce faire, vous devez acquérir un bien immobilier neuf dans une résidence services pour ensuite le louer à un exploitant

Comment réussir sa défiscalisation ?

Depuis la mise en place du dispositif de défiscalisation Pinel en 2014, l’investissement dans le locatif est devenu plus souple et donc plus intéressant. En effet, à ce jour, ce type de placement ouvre à de nombreux atouts, notamment en matière de réduction d’impôt, la perception d’un revenu supplémentaire grâce à un loyer mensuel ou encore la constitution d’un patrimoine immobilier. Bien entendu, pour réussir la défiscalisation, il convient d’être attentif à certains points.

Etre éligible au dispositif Pinel

Afin d’être éligible au dispositif de défiscalisation Pinel, il est important de répondre aux conditions suivantes :

  • Investir uniquement dans un logement neuf, dont le coût ne dépasse pas 5 500€ par mᒾ,
  • Louer un bien nu, non meublé, pour une durée allant de 6 mois minimum à un locataire qui en fera d’une résidence principale. Pour rappel, depuis le remplacement de la loi Duflot, le locataire peut désormais être un ascendant ou descendant du loueur, mais ne doit pas appartenir à son foyer fiscal.
  • Le coût du loyer sera calculé selon des grilles établies en fonction de la zone géographique.

Il est à noter que la défiscalisation Pinel est prolongée en 2018 pour une durée de 4 ans. Les secteurs éligibles sont A, A bis et B1. Les zones B et C ne seront pas applicables au dispositif.

Réussir sa défiscalisation en 3 points

En plus de répondre aux différentes conditions d’éligibilité au dispositif Pinel, voici 3 clés essentiels vous permettant de réussir votre défiscalisation :

Bien choisir la zone géographique

Pour un investissement réussi dans le secteur du locatif, il convient de bien choisir la zone dans laquelle vous souhaitez investir. Pour ce faire, informez-vous surtout sur l’état du marché du locatif. Pour ce faire, il est préconisé d’investir dans un secteur où la demande locative est élevée. Cela va vous permettre de louer votre bien plus rapidement.

Bien choisir le type de bien

Informez-vous également sur le type de bien le plus sollicité dans la ville de votre choix. Appartement, studio ou duplex ? Adaptez-vous aux demandes locales.

Bien choisir le programme immobilier

Orientez votre choix vers les biens situés dans les zones à gros potentiel, notamment ceux conçus selon les exigences en matière énergétique. Ils sont de plus en plus demandés.

Bien entendu, pour que le bien soit attirant, veillez à choisir un logement situé non loin des commerces et services divers, ainsi que des transports communs.

Location appartement : 5 conseils pour choisir son bien

Trouver un appartement à louer, que ce soit pour une courte période ou encore pour y vivre pendant longtemps n’est pas souvent une mince affaire. Comme la location constitue un investissement, il est alors important de choisir un logement où vous pourrez vous sentir bien et serein. Voici 5 conseils indispensables pour trouver un appartement à la hauteur de vos exigences.

Renseignez-vous avant la visite

Afin d’éviter de se déplacer pour rien, assurez-vous de poser les questions nécessaires lors de vos échanges téléphoniques avec votre courtier ou le propriétaire. C’est également l’occasion d’en savoir plus sur le coût de la location, les différents frais additionnels ainsi que les différentes pièces à fournir pour conclure la location si l’appartement répond à vos besoins et exigences.

Vérifiez les différents aspects fonctionnels du bien

Luminosité, isolation thermique et sonore constituent des éléments à ne pas omettre lors de la visite d’un appartement. Pour l’éclairage, il est toujours plus judicieux d’avoir beaucoup de fenêtres et de surfaces vitrées laissant la lumière naturelle pénétrer au sein de votre foyer. Cela vous permet non seulement d’économiser de l’énergie, mais aussi d’avoir un intérieur plus esthétique. En ce qui concerne l’isolation, assurez-vous surtout que les fenêtres et les planchers soient imperméables à l’air et qui ne laissent filer la chaleur.

Vérifiez l’environnement

Pensez à faire un peu le tour du quartier et du voisinage pour s’assurer qu’il y a des commerces et des services à proximité. Aussi, veillez à ce que votre bien soit accessible aux transports communs si vous empruntez ce type de locomotion assez souvent.

Vérifiez l’exposition au soleil

Que ce soit pour la chaleur et pour la luminosité, assurez-vous que votre bien est parfaitement exposé. A savoir que l’orientation idéale serait le sud / sud-ouest.

Fiez-vous à votre intuition

Au-delà des différents critères techniques et esthétiques, vous seul connaissez le logement le plus adapté. Pour ce faire, n’hésitez pas à vous fier à votre intuition. Et comme on le dit, la première impression est toujours la bonne. Mais pour vraiment le savoir, posez-vous la question comme quoi aimeriez-vous vivre dans ce logement ? La réponse ne dépendra que de vous.

comment-investir-en-loi-malraux

Chaque année, beaucoup cherchent à réduire au maximum leurs impôts. Plusieurs dispositifs sont à leurs dispositions ainsi en est-il de la défiscalisation immobilière locative et parmi eux est l’investissement en loi Malraux. Comment alors investir dans ce dispositif afin d’économiser plus d’argent ?

La défiscalisation en loi Malraux c’est quoi ?

La loi Malraux date de 1962. C’est un dispositif de défiscalisation immobilière qui vise à inciter l’investissement locatif dans l’ancien. La loi est accessible à tous contribuables Français.

Les conditions de mise en œuvre du dispositif

Les zones éligibles

Pour pouvoir investir avec la loi Malraux, il faut que l’immeuble soit situé dans un secteur sauvegardé, dans une zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager (ZPAUP) ou dans une aire de mise en valeur de l’architecture et du patrimoine (AVAP).

Les critères d’éligibilité

Pour être éligible à ce produit de défiscalisation, il est impératif d’investir dans un bien destiné à la location. La durée d’engagement est de 9 ans et le bien doit être destiné à l’habitation. Pour être effective, le bien doit trouver un locataire dans les douze mois qui suivent l’achèvement des travaux. Avec le dispositif Malraux, la mise en location non meublée est à privilégier. Enfin, les travaux de réhabilitation doivent obtenir un permis de construire par les autorités et être suivi par les Architectes des Bâtiments de France.

Les réductions d’impôts avec la défiscalisation

Avec le dispositif Malraux, l’investisseur peut bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu équivalant à 22 % dans les ZPAUP et dans les AVAP et de 30 % dans les secteurs sauvegardés. Pour que l’économie d’impôt soit applicable, le montant de l’investissement ne doit pas dépasser 400 000 € sur quatre ans, soit une réduction d’impôt maximale de 120 000 € pendant toute la durée de l’investissement. L’investissement en loi Malraux n’est pas soumis au plafonnement des niches fiscales. La réduction d’impôt est calculée sur le montant des travaux engagés.

Les précautions à prendre pour réussir son investissement en Malraux

Tenir compte de l’emplacement

Comme tout produit de défiscalisation dans l’immobilier, l’emplacement reste le critère essentiel pour réussir l’investissement. Le choix de l’emplacement est en effet la base pour trouver un bon locataire et arriver à anticiper les rendements locatifs espérés. Toutefois, l’emplacement n’est pas suffisant. Il faut également prendre en considération le type de bien. Selon vos objectifs de chaque investisseur, il est toujours conseillé de visiter plusieurs biens avant de conclure un contrat d’investissement en Malraux.

Être conscient

Avant d’investir avec le dispositif de la loi Malraux, il faut savoir que c’est un investissement à long terme. La plupart du temps, les biens éligibles à ce dispositif se trouvent dans les grandes villes ou en centre-ville. En ce sens, le prix d’achat de ces biens est alors plus élevé que les autres logements. En sus du prix d’achat, la rénovation du bien fait également partie de l’investissement. Pour ce dispositif, il faut dès lors avoir de moyen. Pour un rendement locatif positif, il est conseillé de bien aménager l’emplacement du bien, son prix d’achat, les frais annexes et le loyer obtenu.

Se faire conseiller

En cas de doute dans l’investissement, demander l’intervention d’un professionnel est toujours à prendre en considération. Ces derniers auront la capacité de répondre à toutes vos questions, d’analyser votre situation et de proposer l’investissement qui vous convient. Ils mettront également à votre disposition leurs années d’expérience pour vous accompagner dans votre projet d’investissement en loi Malraux.

Tout savoir sur l’appartement à St-Lary

Bienvenu sur Appartement St-Lary, site d’information et de conseil sur l’appartement sur Saint-Lary-Soulan. Vous y trouverez différents articles portant du thème de l’immobilier dans le village pyrénéen.

Saint-Lary-Soulan est un charmant village implanté au coeur des massifs des Pyrénées, dans la vallée de l’Aure. Il abrite toute une richesse tant culturelle qu’historique. Cette agglomération toute accueillante s’ouvre toute l’année pour accueillir visiteurs, vacanciers et nouveaux résidents.

Un village à valeur historique

L’histoire du village de Saint-Lary-Soulan est animée par de grands événements sportifs. En effet, issu de la fusion de la commune de Saint-Lary et de Soulan, l’agglomération a commencé à connaître son essor vers la fin de la deuxième guerre, période pendant laquelle de grands ouvrages hydroélectriques du plan Marshall ont été entrepris. A l’époque, le programme employait environ 2000 mains d’oeuvre qui se tenait à Saint-Lary. Ce qui agrandit considérablement la population locale. Par la suite, le projet de créer une station de ski a été lancé. Ce qui a permis de maintenir l’emploi.

1957 fut donc une année marquant dans l’histoire de la vallée d’Aure, car ce fut l’année de l’inauguration du téléphérique du Pic. Mais une autre année marquante fut également 1963 pendant laquelle Saint-Lary est fusionné à Soulan. A la même époque, on construisit la route d’accès aux aires de neige. Cela afin de favoriser le développement de la station. D’ailleurs, le domaine a été choisi par l’Equipe de France Olympique pour préparer les Jeux de Grenoble 68 en 1967. Plus tard, en 1988, Saint-Lary élargi ses offres en matière de divertissement en lançant les Thermes de Saint-Lary-Soulan. Ce qui permet à la ville d’ouvrir ses portes aux touristes tout au long de l’année.

Un environnement exemplaire

En hiver comme en été, Saint-Lary offre un environnement exemplaire. Des paysages imprenables, un cadre de vie convivial prônant l’ambiance village, une faune et une flore riche… il y a toute une diversité naturelle et culturelle à ne pas se priver dans l’agglomération. En hiver, le domaine skiable du village réparti sur trois zones vous accueille pour une expérience de glissade immanquable. Pla d’Adet (1700), Espiaube (1900) et Vallon du Portet (2400) vous feront largement profiter de la neige. En été, une multitude activités en montagne vous attend au coeur de la vallée d’Aure. En outre, il ne faut pas oublier la visite des différents sites touristiques, notamment les parcs nationaux. La Réserve Naturelle de Néouvielle, le site Natura 2000 “Rioumajou et Moudang” sont, entre autres, des incontournables dans la région.

Le cadre de vie

Saint-Lary présente un cadre de vie assez copieux. En matière de locomotion, les moyens ne manquent pas. La présence de métro, de gares, d’arrêt de bus, de tramway et d’aéroport à proximité de la commune offre un mode de vie simplifié, tant aux résidents que visiteurs. Aussi, de nombreux cabinets et services de santé sont disponibles dans le village. Les hôpitaux se trouvent aux alentours. En outre, afin d’offrir un maximum de commodité aux habitants ainsi qu’aux touristes, Saint-Lary compte près de 61 commerces et services en tout genre.

Vivre à Saint-Lary

Saint-Lary est un village en forte expansion qui attire de plus en plus les investisseurs grâce à son gros potentiel. En 2014, il compte 5171 habitants dont 495 constituent les résidences principales et le reste, soit 4608, des résidences secondaires. Ces résidences secondaires constituent entre autres, les hébergements durant les périodes de vacances. Ce qui permet d’accueillir les touristes et vacanciers, mais permet aussi aux propriétaires de séjourner dans la commune. Appartement, gîtes, chalet etc., le village de Saint-Lary dispose ainsi d’une grande variété d’infrastructures immobilières.